Droit des locataires et propriétaires : zoom sur les dernières évolutions

Le droit des locataires et propriétaires est en constante évolution, avec de nouvelles réformes, lois et règlements visant à protéger les droits de chacun. Dans cet article, nous allons passer en revue les dernières évolutions majeures qui ont un impact sur les relations entre locataires et propriétaires, afin de vous informer des changements importants dans ce domaine.

La loi Elan et ses conséquences pour les locataires et propriétaires

La loi Elan (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), promulguée en novembre 2018, a apporté plusieurs modifications importantes concernant le droit des locataires et propriétaires. Parmi ces changements, on retrouve notamment :

  • La simplification de la procédure d’expulsion des locataires en situation d’impayés : la loi Elan permet au juge de délivrer une « ordonnance d’expulsion » qui peut être exécutée immédiatement.
  • L’encadrement des loyers : la loi Elan autorise les collectivités territoriales à mettre en place un encadrement des loyers dans certaines zones tendues. Cette mesure vise à limiter la hausse excessive des loyers.
  • La création du bail mobilité : il s’agit d’un nouveau type de bail d’une durée minimale d’un mois et maximale de dix mois. Ce bail est destiné aux personnes en situation de mobilité professionnelle, étudiante ou en formation.

Il est important de noter que la loi Elan a également renforcé les sanctions en cas de location de logements indécents ou insalubres.

La réforme du droit de la copropriété

En juin 2020, une ordonnance portant réforme du droit de la copropriété a été adoptée. Cette ordonnance vise à moderniser et simplifier le fonctionnement des copropriétés, et comporte plusieurs dispositions intéressant directement les locataires et propriétaires :

  • La possibilité pour les copropriétaires de participer aux assemblées générales par visioconférence ou par correspondance.
  • La création d’un fonds de travaux obligatoire pour les copropriétés, permettant de financer les travaux d’entretien et de rénovation du bâtiment.
  • La clarification des règles relatives à la répartition des charges entre locataires et propriétaires.

L’extension de la trêve hivernale pour protéger les locataires

Pour faire face à la crise sanitaire liée au Covid-19, le gouvernement a décidé en mars 2020 d’élargir et prolonger la période durant laquelle les expulsions locatives sont interdites, communément appelée « trêve hivernale ». Initialement prévue du 1er novembre au 31 mars, cette période a été étendue jusqu’à l’été 2020, puis jusqu’en janvier 2021. Cette mesure exceptionnelle a permis de protéger les locataires en situation de précarité durant la crise sanitaire.

Les mesures prises pour favoriser l’accès au logement des jeunes

Face aux difficultés rencontrées par les jeunes pour trouver un logement, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs visant à faciliter leur accès à la location :

  • La création du Visale, une garantie locative gratuite pour les étudiants et les jeunes actifs de moins de 30 ans, qui se substitue à la caution des parents.
  • L’encadrement des frais d’agence immobilière pour les locataires : depuis 2014, la loi Alur plafonne le montant des honoraires d’agence dus par les locataires à la signature d’un bail, en fonction de la surface du logement et de la zone géographique.
  • Le renforcement du dispositif Pinel, qui permet aux propriétaires investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu en contrepartie de la location de leur bien à un loyer modéré.

Ces mesures visent à faciliter l’accès au logement pour les jeunes et à encourager les propriétaires à proposer des logements abordables.

Le renforcement des droits des locataires face aux discriminations

La lutte contre les discriminations dans l’accès au logement est un enjeu majeur pour garantir l’égalité des chances. Plusieurs mesures ont été prises ces dernières années pour renforcer les droits des locataires face aux discriminations :

  • La mise en place du dispositif « louer sans discriminer » par le Défenseur des droits, qui propose des outils et ressources pour sensibiliser les professionnels de l’immobilier et les propriétaires bailleurs.
  • L’adoption d’une loi en 2017 qui permet aux locataires victimes de discrimination d’obtenir réparation devant les tribunaux, notamment en cas de refus de location fondé sur des critères discriminatoires.

Il est essentiel pour les locataires et propriétaires d’être informés de leurs droits et obligations, afin de favoriser des relations harmonieuses et respectueuses de la réglementation en vigueur.

Les évolutions récentes du droit des locataires et propriétaires témoignent d’une volonté de mieux encadrer les relations entre locataires et bailleurs, tout en offrant une protection accrue aux personnes les plus vulnérables. Les acteurs du secteur immobilier doivent donc rester attentifs à ces évolutions pour se conformer aux nouvelles obligations légales et continuer à proposer des logements accessibles et de qualité à tous.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*